Elvis Presley

Elvis Presley

Retour à "Les guests"
Date de naissance 8 janvier 1935
Date de décès 16 août 1977
Participation

Elvis Presley, Treat Me Nice Treat Me Nice , dans l'épisode "Faits l'un pour l'autre"

Ecouter le morceau

On l’appelle tout simplement Elvis. Ou le King. Le roi du rock’n’roll, tant l’influence qu’il a, encore, sur la musique et la culture américaine est immense.

Elvis Aaron Presley est né le 8 janvier 1935 à Tupelo, Mississippi, aux Etats-Unis. On dit qu’il a vendu un milliard de disques. Phénoménal. Il a eu 90 disques d’or, 52 de platine, 25 multi-platine et un de diamant pour son Elvis’ Christmas album.

C’est durant l’été 1953 qu’Elvis, grand fan de blues, de gospel et de country, décide de tenter sa chance au studio Sun Records, spécialisé dans la musique noire, et d’enregistrer à ses frais un 45 tours avec deux chansons, My Happiness et That’s When Your Heartaches Begin. Il l’offre à sa mère. La secrétaire de la maison de disque parle de ce jeune homme à son patron Sam Phillips qui n’est pas tout de suite impressionné par Elvis. Cependant la ténacité du futur roi du rock’n’roll aura raison de Sam Phillips.

Phillips est totalement conquis lorsqu’Elvis enregistre un somptueux That’s All Right Mama avec le précieux Scotty Moore à la guitare. Au départ c’était un blues, il en a fait un rock’n’roll. La légende pouvait commencer à vivre…

Elvis se fait connaître dans tout le pays, est admiré mais provoque aussi le scandale du fait de ses déhanchements de plus en plus suggestifs. Il ne laisse personne indifférent. C’est la qu’il va connaître le manager Thomas Andrew Parker plus connu sous le nom de Colonel Parker. Parker bien que tyrannique, ayant un grand sens des affaires et poussant Elvis dans ses derniers retranchements, va faire d’Elvis le mythe qu’il est toujours aujourd’hui.

C’est dans les années cinquante qu’Elvis connaît ses plus grands succès : Heartbreak Hotel, Blue Suede Shoes, Don’t Be Cruel, Hound Dog… C’est pour se protéger de ses fans qu’en 1957 il s’offre sa fameuse maison à Memphis appelée Graceland.

En 1958, il doit partir faire son service militaire en Allemagne, puis sa mère meurt et il ne s’en remettra jamais totalement. C’est aussi à cette période qu’il fait la connaissance de sa future femme Priscilla Beaulieu.

Elvis a aussi fait du cinéma avec plus ou moins de succès. Love Me Tender, King Creole, Flaming Star, Jailhouse Rock, Loving You sont plus ou moins bons mais le succès est encore là grâce à ses fans. Son contrat cinématographique prend fin en 1969 et il en profite pour mettre fin à sa carrière au cinéma.

C’est aussi vers cette période qu’il devient accro aux excès en tout genre, amer, et qu’il passe de fête en fête. Il n’a plus envie de grand-chose.

Il enregistre tout de même en 1969 de nouveaux titres comme Suspicious Minds Rubberneckin’, Without Love, In The Ghetto, Don’t Cry Daddy et beaucoup d’autres. Cela aboutira à deux albums, tout d’abord From Elvis to Memphis puis quelques mois plus tard un double album qui comportera aussi des extraits de sa tournée d’été de 1969. Cette tournée sera un immense succès et Elvis y est fantastique.

Elvis est une star internationale, un dieu de son vivant et c’est en 1970 qu’il est reçu par Nixon à la Maison Blanche à Washington. Il divorce d’avec Priscilla en octobre 1973 et c’est cette même année qu’il donne à Hawai le premier concert par satellite de l’histoire qui sera vu par un milliard et demi de personnes. C’est aussi en 1973 que naissent les problèmes de santé d’Elvis Presley. Son divorce, ses concerts le poussent de plus en plus à une surconsommation de médicaments. Son apparence physique se dégrade de plus en plus et il grossit énormément. Sa santé vacille. Néanmoins il continue de se produire en spectacle à un rythme effréné. Il ne fera pas moins de 1500 concerts de 1969 à sa mort. Cependant sa voix reste intacte.

En mars 1977, il doit se faire hospitaliser pour des problèmes gastriques et d’hypertension. Il reprend ensuite les concerts et semble heureux de chanter et en bonne forme physique.

C’est un Elvis très fatigué et amoindri physiquement qui reprend une nouvelle tournée en juin 1977. Dans la nuit du 15 au 16 août 1977, le King est chez lui, il doit préparer sa prochaine tournée. Il absorbe quelques somnifères au petit matin. Au milieu de l’après-midi, il est retrouvé inanimé dans sa salle de bains. Personne ne peut le ranimer. Le Roi est mort, Vive le Roi. Il est mort d’une crise d’arythmie. Son médecin personnel est accusé de faute professionnelle grave. Il sera radié de l’ordre des médecins. Quoiqu’il en soit le King of Rock’n’Roll n’est plus, ses fans sont en deuil, le monde entier est atterré.
En fin de compte, c’était quelqu’un de simple qui n’a pas supporté d’être une légende vivante, d’être écrasé de part et d’autre par toutes ces sollicitations, ses concerts, les folies de la vie. Sa maison, Graceland, est encore aujourd’hui une des attractions les plus visitées des Etats-Unis.

Dans Miami Vice, on peut entendre deux de ses chansons, Treat Me Nice et Rubberneckin’ dans l’épisode Made For Each Other, le 19eme épisode de la saison 1 (en français, Faits l’Un Pour l’Autre). C’est dans cet épisode que Zito est légèrement brûlé quand il décide de rentrer dans un immeuble en flamme pour aller sauver des preuves contre des fabricants de fausse monnaie. Sa maison brûle également et il s’installe chez son compère Switek. Cet épisode est mis en scène par l’excellent Rob Cohen futur réalisateur de Cœur de Dragon, Daylight et Fast and Furious. Miami Vice est très marqué par Elvis Presley puisque l’alligator de Crockett s’appelle Elvis et que Switek est un fan invétéré du King. On le verra souvent imité avec facétie le King.

by Zitek

Albums studio

1977
- Moody Blue (RCA)

1976
- From Elvis Presley Boulevard, Memphis, Tennessee (RCA)

1975
- Today (RCA)
- Promised Land (RCA)

1974
- Good Times (RCA)

1973
- Raised on Rock (RCA)
- Elvis (RCA)

1972
- He Touched Me (RCA)
- Elvis Now (RCA)

1971
- Elvis Sings The Wonderful World of Christmas (RCA)
- Love Letters from Elvis (RCA)
- Elvis Country (I'm 10,000 Years Old) (RCA)

1969
- From Memphis to Vegas/From Vegas to Memphis (RCA)
- From Elvis in Memphis (RCA)

1967
- How Great Thou Art (RCA)

1962
- Pot Luck (RCA)

1961
- Something for Everybody (RCA)

1960
- His Hand in Mine (RCA)
- Elvis Is Back! (RCA)

1957
- Elvis' Christmas Album (RCA)

1956
- Elvis (RCA)
- Elvis Presley (RCA)
 

Soundtracks

2010
- Viva Elvis (Sony)

1970
- That's the Way It Is (RCA)

1968
- Elvis (RCA)
- Speedway (RCA)

1967
- Clambake (RCA)
- Double Trouble (RCA)

1966
- Spinout (RCA)
- Paradise, Hawaiian Style (RCA)
- Frankie and Johnny (RCA)

1965
- Harum Scarum (RCA)
- Girl Happy (RCA)

1964
- Roustabout (RCA)
- Kissin' Cousins (RCA)

1963
- Fun in Acapulco (RCA)
- It Happened at the World's Fair (RCA)

1962
- Girls! Girls! Girls! (RCA)

1961
- Blue Hawaii (RCA)

1960
- G.I. Blues (RCA)

1958
- King Creole (RCA)

1957
- Loving You (RCA)
 

Albums live

1977
- Elvis in Concert (RCA)

1974
- Elvis: As Recorded Live On Stage In Memphis (RCA)

1973
- Aloha From Hawaii: Via Satellite (RCA)

1972
- Elvis: As Recorded At Madison Square Garden (RCA)

1970
- On Stage (RCA)

1969
- From Memphis to Vegas/From Vegas to Memphis (RCA)
 

Compilations

1977
- Welcome to My World (RCA)

1976
- Blue Christmas (RCA)
- The Sun Sessions (RCA)
- Elvis: A Legendary Performer Volume 2 (RCA)

1974
- Elvis' 40 Greatest (Arcade)
- Elvis: A Legendary Performer Volume 1 (RCA)

1968
- Elvis' Gold Records Volume 4 (RCA)

1965
- Elvis for Everyone (RCA)

1963
- Elvis' Golden Records Volume 3 (RCA)

1959
- Elvis' Gold Records Volume 2: 50,000,000 Elvis Fans Can't Be Wrong (RCA)
- A Date with Elvis (RCA)
- For LP Fans Only (RCA)

1958
- Elvis' Golden Records (RCA)

Laissez un commentaire sur Elvis Presley
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font zero + zero ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires
Vous avez aimé ?