David Bowie
Date de naissance 8 janvier 1947
Date de décès 10 janvier 2016
Participation

David Bowie, Cat People (Putting Out Fire) Cat People (Putting Out Fire) , dans l'épisode "Contre-vérité"

Ecouter le morceau

David Bowie, de son vrai nom David Robert Jones, naît le 8 janvier 1947 à Londres. C'est pour éviter toute confusion avec Davy Jones (chanteur des Moonkees) qu'il opte pour un pseudonyme. Pour cela il s'inspire du colonel James Bowie, un héros de la conquête de l'Ouest, connu pour son Bowie Knife, un couteau de combat très apprécié des collectionneurs.

David Bowie débute en 1964 avec différents groupes et sort quelques singles Rhythm and Blues - Rock'n' Roll. Sa carrière solo débute avec l'album David Bowie qui oscille entre variété et pop humoristique.

C'est en 1969 que le grand public le découvre avec Space Oddity un titre inspirées des émotions suscitées par les premiers pas de l'homme sur la Lune. La chanson est utilisée comme générique pour les émissions de la BBC consacrées à la mission Apollo.

En 1971 l'album The Man Who Sold the World est publié. Bowie se fait surtout remarqué pour poser travesti en femme sur la pochette du disque. C'est cependant un rock très incisif qui caractérise All the Madmen, The Width of a Circle, After All. La même année c'est avec Hunky Dory que Bowie rend hommage à Bob Dylan et à Andy Warhol.

Imposant le Glam Rock, et connu pour ses outrances vestimentaires, Bowie se teint les cheveux en rouge, joue de son ambigüité sexuelle et devient surtout un phénomène médiatique.

1972 est l'année de son explosion commerciale au Royaume-Uni. The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars est un énorme succès. Ziggy n'est autre que l'alter ego de Bowie, un savant mélange d'Iggy Pop et de Marc Bolan. Les tournées s'enchainent, rassemblant des milliers de fans admirateurs de ce personnage et de l'atmosphère qu'il dégage.

Bowie publie en 1973 un nouvel album, Aladdin Sane, un disque qui exploite de façon plus brute le même filon que son prédécesseur.

L'album Diamond Dogs de 1974 est censé être une adaptation de 1984 de Georges Orwell. Mais Bowie se heurte à l'opposition des ayants-droit de l'auteur. Diamond Dogs décrit une société future apocalyptique avec un nouveau personnage : Halloween Jack. C'est à cette période que le chanteur s'enfonce dans une addiction massive à la cocaïne. Isolé en studio, il sombre rapidement dans un abîme de paranoïa et de mégalomanie.

La sortie de Young Americans, en 1975, est donc une surprise. Bowie fait subir à son personnage une métamorphose radicale. Il se mue en star de cabaret allemand de l'entre-deux-guerre. Le son s'inspire des musiques noires nord-américaines. Ce renouveau est bien inspiré : le succès est de nouveau au rendez-vous.

La même année, Bowie débute au cinéma avec L'Homme qui venait d'ailleurs (The Man Who Fell to Earth) de Nicolas Roeg.

1976 voit la naissance de Station to Station. Si le succès est au rendez-vous, Bowie est au paroxysme de la narcodépendance. Les dégats sont tels que le chanteur reconnaitra plus tard ne pas se rappeler de l'enregistrement.

Avec la trilogie Low, Heroes et Lodger (1977-1979), David Bowie conquiert une nouvelle génération d'admirateurs. A la même époque, il compose et produit deux albums d'Iggy Pop, The Idiot et Lust for Life.

Les années 80 débutent, Bowie donne un nouveau tournant à sa carrière : il sort le succès international Scary Monsters. Première place des ventes dans pratiquement tous les pays d'Europe, c'est surtout Ashes to Ashes qui en fera sa renommée. En 1983 c'est le fameux Let's Dance qui est diffusé auprès d'un plus large public, notamment grâce aux clips diffusés quasi en boucle sur MTV. Les ventes sont massives et atteignent les 14 millions d'exemplaires. L'album est le deuxième « hit » de l'année 1983 derrière l'historique Thriller de Michael Jackson. Aux cotés de Let's Dance on retrouve Cat Dance (Putting out fire), BO du film éponyme et de Contre-vérité, épisode de la saison 3 de Miami Vice.

Parallèlement, Bowie poursuit sa carrière cinématographique avec Les Prédateurs et Furyo.

En 1987, Never Let Me Down est vécu comme un échec commercial. David Bowie tente alors de tourner la page des années 1980. Il fonde en 1988 le groupe Tin Machine avec le guitariste Reeves Gabrels et les frères Tony et Hunt Sales (bassiste et batteur). Trois albums vont sortir (dont un live) diversement appréciés mais radicalement différents de ses productions antérieures. Les années 1990 se profilent sur de meilleures bases. Mais le succès du groupe sera très modéré. Ils se séparent en 1992.

Après cet échec, David Bowie ressort un album solo : Black Tie White Noise en 1993. Il n'est pourtant pas complètement convaincant. Très orienté dance, il ne lui permet pas, malgré des ventes honorables, de renouer avec le public rock.

En 1995 sort Outside, un album écrit avec Brian Eno. Complexe et ambitieux, Outside retrace l'histoire d'un détective sur les traces d'un tueur. Pour la première fois depuis bien longtemps, Bowie, inspiré par le rock industriel (Nine Inch Nails) et la techno, prend des risques. A raison puisque, pour de nombreux fans, l'album signe la renaissance de leur idole.

En 1997 vient Earthling, réalisé avec Reeves Gabrels. L'album est un hybride de rock parfois punk, jungle, techno et drum'n'bass. Il est enregistré rapidement à New York et auto-produit.

1947-1997 : pour ses 50 ans Bowie organise un concert à la hauteur du mythe. Il choisit le Madison Square Garden de New York et s'entoure une pléiade d'artistes de la scène rock : Frank Black, Foo Fighters, Robert Smith, Sonic Youth, Lou Reed et Billy Corgan.

Entre cette année anniversaire et le début des années 2000 trois albums seront produits : Earthlings (1997), Heathen (2002), et Reality (2003).

Après la sortie de Reality, Bowie se lance dans sa première grande tournée mondiale depuis 1997, baptisée A Reality Tour. Malheureusement plusieurs concerts sont reportés pour des raisons de santé. La tournée se prolonge ainsi jusqu'à la mi-2004. Le chanteur et son groupe entament alors une tournée des festivals d'été en Europe. Quinze dates sont annulées lorsque Bowie subit en urgence une angioplastie (intervention chirurgicale destinée à rouvrir la perméabilité d'un vaisseau sanguin, le plus souvent une artère).

Alors que certains qu'il aurait pris une semi-retraite suite à de graves problèmes de santé, et d'autres que l'alerte de 2004 l'a tout simplement incité à lever le pied pour profiter de sa famille, Bowie revient en 2013 avec un nouvel album, The Next Day. Le 8 janvier 2016, il sort, le jour de son 69e anniversaire, son 28e album studion, Blackstar.

2 jours plus tard, le 10 janvier 2016, le compte Facebook du chanteur annonce son décès au terme de 18 mois de lutte contre le cancer. La planète entière est sous le choc, les hommages pleuvent. David Bowie a définitivement rejoint les étoiles.

Site officiel : www.davidbowie.com

by AIF00M & L'Argentin

Albums

2016
- Blackstar (chez Columbia)

2013
- The Next Day (chez Columbia)

2010
- A Reality Tour (Live, chez Sony Music)

2009
- VH1 Storytellers (Live, chez EMI)

2008
- Live Santa Monica '72 (Live, chez EMI)

2007
- Glass Spider Live (Live, chez EMI)

2003
- Reality (Columbia)

2002
- Heathen  (Columbia / ISO Records)

2000
- BBC Radio Theatre, London, June 27, 2000 (Live, chez Virgin)
- Bowie at the Beeb (Live, chez EMI)

1999
- "Hours..." (Virgin)

1997
- Earthling (Arista)

1995
- 1- Outside - The Nathan Adler Diaries: A Hyper Cycle (BMG, Arista)

1994
- Santa Monica '72 (Live, chez Golden Years / Trident Music International)

1993
- Black Tie White Noise (Savage Records / Arista)
- The Buddha Of Suburbia (B.O.F., chez Arista / BMG)

1991
- Tin Machine II (London)

1989
- Tin Machine (EMI)

1987
- Glass Spider Concert Special - Olympic Stadium (Montreal, Canada) Aug 30, 1987 (Live, chez DIR Broadcasting)
- The Glass Spider - In New York And Amsterdam (Live, chez Top Hole Records)
- Never Let Me Down (EMI)

1986
- Labyrinth (B.O.F du film de Jim Henson, chez EMI)

1984
- Tonight (EMI)

1983
- Ziggy Stardust - The Motion Picture (Live, chez RCA)
- Let's Dance (EMI)

1980
- RCA Special Radio Series (RCA)
- Scary Monsters (RCA)

1979
- Lodger (RCA)

1978
- An Evening With David Bowie (Live, chez RCA)
- Stage (Live, chez RCA)

1977
- "Heroes" (RCA)
- Low (RCA)

1976
- Station To Station (RCA)

1975
- Young Americans (RCA)

1974
- David Live (Live, chez RCA)
- Diamond Dogs (RCA)

1973
- Pinups (RCA)
- Aladdin Sane (RCA)

1972
- The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars (RCA)

1971
- Hunky Dory (RCA)

1970
- The Man Who Sold The World (Mercury)

1969
- Space Oddity (Philips)

1967
- David Bowie (Deram)

Compilations

2015
- Five Years (1969-1973) (chez EMI)

2014
- Nothing Has Changed (chez Columbia)

2010
- Zeit! 77-79 (chez EMI)

2008
- iSelect (EMI)

2007
- The Best of David Bowie 1980/1987 (EMI)

2005
- The Collection (EMI)
- The Platinum Collection (EMI)

2003
- Club Bowie (Virgin)
- Musical Storyland (Universal)

2002
- Best of Bowie (EMI)

2001
- All Saints (EMI)

1998
- The Best of David Bowie 1974/1979 (EMI)

1997
- The Deram Anthology 1966-1968 (Deram)
- The Best of David Bowie 1969/1974 (EMI)

1993
- The Singles Collection (EMI, Rykodisc)

1991
- Early On (1964-1966) (Rhino)

1990
- Changesbowie (EMI)
- Rock Reflections (Deram)

1989
- Sound + Vision (Rykodisc)

1984
- Love You Till Tuesday (Deram)
- Fame and Fashion (RCA)

1983
- Golden Years (RCA)

1982
- Fashions (coffret, chez RCA)
- Rare (RCA)
- Superstar (Deram)

1981
- ChangesTwoBowie (RCA)

1980
- The Best Of Bowie (K-tel)

1979
- Rock Concert (RCA)
- Profile (Deram)

1977
- Starting Point (Deram)

1976
- ChangesOneBowie (RCA)

1973
- Best Deluxe (RCA)
- Images 1966-1967 (Deram)
- In the Beginning Vol. 2 (Deram)

Bowie : Un dernier album et puis s'en va

Bowie : Un dernier album et puis s'en va

Publié le 11 janvier 2016 à 08:30:00
Laissez un commentaire sur David Bowie
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font zero + deux ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires
Vous avez aimé ?