Les Heures difficiles

Les Heures difficiles

Retour à "Saison 4"
  Saison 4 épisode 7
Titre original Missing Hours
Réalisateur Ate de Jong
Scénariste Thomas M. Disch
Diffusion originale 19/11/1987
Durée 46 min
Note 2/5 2/5

Stanley Switek et Trudy Joplin sont en planque pour coincer des trafiquants, avec l'aide de Noogie et Izzy. L'affaire se complique quand un passant pris de panique saute dans une vitrine. Trudy arrive en premier sur les lieux, et découvre le corps de l'homme gorge tranchée. Lors de l'autopsie, le médecin légiste déclare que la mort est due à une crise cardiaque, et insiste sur le fait que la victime n'a pas du tout la gorge tranchée.

Au commissariat, Trudy fait l'inventaire des affaires du défunt, et tombe sur une photo d'un petit bateau. Raillée par ses collègues, elle décide de s'y rendre seule. Tandis que l'ancienne compagne de la victime refait surface, et raconte une histoire étrange à Crockett, l'équipe se rend compte que Trudy a disparu, emportant avec elle le corps de la victime. Gina commence à se faire du souci, mais Carson, un jeune policier du fichier central de passage au commissariat, informe l'équipe que Trudy était à une soirée de spécialiste des OVNI la veille au soir.

C'est à ce moment précis que Trudy revient au commissariat comme si de rien était. Elle se souvient juste d'avoir passé la soirée avec Lou deLong, une vedette du rythm'n blues des années 60. Castillo demande à Gina de ramener Trudy chez elle et d'en prendre soin, mais la question de savoir ce qu'elle a fait depuis la veille se pose encore...

  • James Brown
  • Lou De Long
  • Chris Rock
  • Carson
  • Stephen G. Anthony
  • Travis
  • Felecia Rafield
  • Rona Akers
  • Rob Fuller
  • Lonnie Akers
  • Jim Howard
  • Wilcox
  • Ken Kay
  • Rudge
  • Kathy Pefferkorn
  • Membre de l'Eglise

James Brown, I Got You James Brown, I Got You

Ecouter le morceau

Adrian Belew, Paint The Road Adrian Belew, Paint The Road

02/07/2014 16:10:24 SILVETEA

Cependant, en ce qui concerne l'épisode "Les heures difficiles" , je ne comprends pas que des créateurs aussi talentueux fassent un travail bâclé comme ça. Qu'ils n'innovent plus je comprends, à un moment c'est normal de faire des scénario différents (comédie, la cryogénie "Les génies qui venaient du froid" épis 4, le drame "La belle et la mort" épis 3...). Mais un scénario aussi ridicule, un montage bâclé, et des plans large qui se succèdent sans un vrai découpage logique. Soit Michael MANN était absent (maladie, tournage),ou les scénaristes ont fumés, le réalisateur inconnu sans aucun talent n'a fait aucun effort de mise en scène. Chaque épisode de Miami Vice apporte quelque chose (un jeu d'acteur, une direction artistique, mise en scène, scenario....) comme si c'était un long métrage à part entière. En outre le scénariste Thomas M. Disch (1940-2008, suicide) il se fait connaître par deux grands romans a résonance politique, "Génocides" (1965) et "Camp de Concentration" (1970), c'est donc un écrivain extrêmement doué dans les œuvres de sciences fiction, héroïque fantaisie, pour preuve le magazine Newsweek l'avait élu "l’écrivain le plus inventif mais le moins célèbre". Aussi comment le scénario peut être si peu captivant et compréhensible alors que l'on est dans son domaine de prédilection. C'est pour ça que c'est une série qui marque l'histoire de la télévision par sa créativité (comme Dallas, X-Files, Games of Thrones, Revolution, 24...). Mais cet épisode c'est du foutage de gueule, surtout quand j'ai vu le nom du scénariste je m’attendais à quelque chose de très différent, j'ai été surpris mais dans le mauvais sens. Les créateurs pouvaient réaliser autre chose. Je pense que ce sera ma seule critique négative sur la série. Saison 3, on a des épisodes moins intéressant, mais la réalisation, le scénario sont là, et ces épisodes restent correct.

04/08/2014 14:38:42 Jazz

Oui un Vrai ENI [Episode Non Identifié], il est en décalage avec le reste des épisodes bien sûr... la sensation qu'ils ont effectivement tous fumés... oui c'est vrai... le défendre serait compliqué, si on est objectif avec le reste de la serie... Mais la presence d'un J. Brown au delà du réel lui qui etait quand même hors norme comme personnage... la scene finale... et enfin Crockett qui semble se demander ce qu'il fait là tout l'episode, fait que pour moi ce n'est pas un des pires épisodes de la serie .....

Laissez un commentaire sur Les Heures difficiles
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font neuf + deux ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires
Produits dérivés
Vous avez aimé ?