Faits l'un pour l'autre

Faits l'un pour l'autre

Retour à "Saison 1"
  Saison 1 épisode 18
Titre original Made for each other
Réalisateur Rob Cohen
Scénariste Dennis Cooper, Joel Surnow, Allan Weisbecker
Diffusion originale 08/03/1985
Durée 47 min
Note 2/5 2/5

Alors que Crockett et Tubbs sont sur le point de faire affaire avec une bande des faux monnayeurs, Zito et Switek lancent l’assaut sur l’entrepot dans lequel se trouve leurs collègues. En réaction à l’arrivée de la police, les faussaires aspergent tout d’essence et mettent le feu aux preuves. Pour sauver des preuves Zito se lance dans la fournaise et sauve une fausse liasse de billets, de justesse.

En rentrant chez lui, Zito assiste au terrible spectacle de l’incendie de sa maison. Switek qui doit s’installer avec sa petite amie lui propose de venir chez lui. La réaction de sa compagne ne se fait pas attendre : elle y est formellement opposée.

Le lendemain l’enquête reprend. Zito et Switek se lancent à la recherche de John Costelada, un trafiquant qu’ils avaient croisés quelques années auparavant. Leurs premiers pas sont pour le moins calamiteux. Switek commence à penser que Zito porte la poisse... Mais ils ne se laissent pas décourager pour autant. Ils vont rechercher quelques infos auprès de Noogie.

Barrett Strong, Money (That’s What I Want) Barrett Strong, Money (That’s What I Want)

Ecouter le morceau

Elvis Presley, Treat Me Nice Elvis Presley, Treat Me Nice

Ecouter le morceau

Dernières diffusions

Le 30 juin 2011 à partir de 12:30 sur 13e Rue
Le 29 juin 2011 à partir de 19:45 sur 13e Rue
Le 05 juillet 2010 à partir de 10:10 sur 13e Rue
Le 02 juillet 2010 à partir de 17:50 sur 13e Rue
Le 14 février 2009 à partir de 16:05 sur NRJ 12
Le 20 janvier 2009 à partir de 15:25 sur NRJ 12
Le 18 avril 2008 à partir de 12:15 sur 13e Rue
Le 17 avril 2008 à partir de 17:55 sur 13e Rue
Le 10 août 2006 à partir de 11:05 sur 13e Rue
Le 09 août 2006 à partir de 11:55 sur 13e Rue
Le 08 août 2006 à partir de 17:10 sur 13e Rue

1450 Collins Avenue Sur Money de Barrett Strong Des planches de billets Des montagnes de billets Vendus au poids Artie Cross est passé maître dans le domaine de la contrefaçon Tubbs est un acheteur potentiel "Tout ces billets sont super ! On pourrait payer un type du FBI avec" Non loin, Switek et Zito se fondent dans la population locale Ils en profitent pour échanger sur la nouvelle conquête de Switek Lorsque l'assault est donné Artie Cross enclenche le système d'arrosage ... à l'essence Déjanté, acculé, il allume son briquet Explosion La fusillade éclate dans la fumée Crockett et Tubbs se cache derrière quelques millions Ils parviennent à s'extirper tant bien que mal du brasier Sans preuve Fou de rage, Zito retourne dans l'entrepôt sous les cris de son partenaire Alors qu'on le croyait perdu, Larry réapparait à grand fracas Les preuves lui coutent quelques brûlures Raccompagné par Switek Une surprise l'attend Sa maison a été littéralement pulvérisée Switek lui propose de l'héberger Mais Darlène est visiblement aussi en train de s'installer L'arrivée de Zito n'a pas l'air de l'enchanter Le lendemain à l'OCB .... "Harriette" Switek et Zito reprennent l'enquête sur Costalada Ils se rendent dans l'antre de Bonzo Barry Gold Un trafiquant de matériel audio-vidéo bien connu des services de police Mais leur couverture est grillée par l'acolyte de Bonzo Quelle autre option ? Interroger Noogie ! The Noogman leur apprend qu'il va épouser la belle Annie Les détectives veulent surtout savoir comment approcher Costalada Pas le choix, il faut collaborer Izzy se fait surprendre en pleine action. Un indic c'est bien. Deux indics c'est mieux. Pas le choix non plus Jockey Club Marina, Biscayne Boulevard Costalada, richissime homme d'affaires s'occupent de ses transactions Chez Switek, la cohabitation s'avère difficile Le son de la télé du salon incommode visiblement les amoureux Zito zappe Rubberneckin by The King Entre un calin et le King, Switek choisit ... De retour dans la chambre, c'est soupe à la grimace (forcement) Le lendemain, petit-déjeuner réconciliatoire Interrompu rapidement par Noogie, Izzy et Zito Pour coincer Costalada, il faut monter une opération avec du matériel de pointe Cela devrait pouvoir se faire A l'entrepôt des moeurs, Stan et Larry charge du matériel avec l'aide de Crockett et Tubbs Leur vive opposition à une aide supplémentaire interroge Crockett Recrutés et menottés ... la confiance règne Noogie et Izzy sont en partance pour leur grand numéro, non sans protester Switek et Zito sont moyennement confiants Noogie et Izzy font leur numéro chez Barry Barry, bien que surpris par le style de ces revendeurs, est interessé Dans le van, le moment est propice aux échanges Zito sort quelques vérités bien placées sur Darlène Barry transmet à Costalada le deal proposé par Izzy et Noogie Zito se résoud tout de même à laisser un peu d'intimité à Switek "Tu passes la soirée ici ?" "Tu peux dormir chez moi. On pourrait présenter Hariette à Elvis …" Zito préfère rester seul avec Hariette Le lendemain, Castillo annule l'opération "Costalada" : pas d'indics au coeur des opérations La belle Annie fait son numéro Sous les yeux admiratifs de son futur époux Switek et Zito jouent les troubles fête Ils leur annoncent que l'affaire est à l'eau Mais les deux compères ont une autre idée Une superbe bétonneuse jaune à pois Il propose ce nouveau deal à Barry Gold Costalada en est informé Contre toute attente, Costalada est emballé Noogie et Izzy s'improvisent voleurs de bétonnière Pas facile Non sans quelques dégâts Ils parviennent à sortir l'engin Switek et Zito tombent sur Barry Gold Costalada est comme un gamin au volant de son nouveau jouet Izzy et Noogie concluent l'affaire Mais leur couverture est grillée Chez Switek, l'heure est aux réconciliations Pour un temps seulement "Stan ! Faut qu'on y aille ! Izzy et Noogie ont de gros problèmes !!" Darlène proteste, menaçant Stan de le quitter "Tu prends ta princesse et tu te tires" Sur le yacht de Costalada, Izzy et Noogie sont en mauvais posture Tout comme Barry Gold Switek et Zito accourent et sautent à bord du yacht En joue, une surprise les attend Izzy et Noogie ont maitrisé leur aggresseur L'heure du mariage est enfin arrivé Les moeurs font partie des invités Izzy, témoin, apporte les alliances Au son d'une musique électronique la mariée apparait dans une tenue peu conventionnelle Noogie et Izzy sont stupéfaits Avançant vers l'autel, elle se déshabille langoureusement Noogie manque d'avaler sa casquette Séduction et provocation sont à l'ordre du jour Un prêtre tout aussi peu conventionnel célèbre le mariage "Et dire que ça me guettait" (Switek)
07/08/2011 21:25:17 viceamiami

Un épisode amusant !! Le premier avec un Sonny et Tub un peu en retraite...

06/10/2011 15:09:28 L'Argentin

Exact ! Il se trouve d'ailleurs que c'est l'un des épisodes préférés de John Diehl et de Michael Talbott... Une confidence que les deux acteurs nous avait faite lors de la convention 2011.

19/05/2014 02:05:35 SILVETEA

Réalisé par Rob COHEN, ("Dragon l'histoire de Bruce LEE" 1993, "Fast and Furious" 2001...). Un des rares épisodes traité sur la comédie. COHEN n'est pas le meilleur des réalisateurs, mais fait très bien son travail, même si on aime pas ses films, il a du talent. Son atout est dans sa manière de filmer les acteurs qui est très originale. Présentation d'une situation par des plans large, comme la scène d'ouverture. L 'insert par des gros plans de ce qui est important, les billets, utilisation de la bande son. Une sirène de police déclenche les premiers coups de feu, un dialogue, "il ne reste que des cendres!", une fenêtre se brise, Zito ramène des billets. Caractérisation des personnages par des objets ou une bande son, un poisson rouge pour Larry, chanson et portait d'Elvis pour Stan, un portait de Lady DI et des vêtements pour Darlène. Ces derniers sont logés chez Stan, divers objets encombrent les champs contre champs, comme la porte entre la chambre et le salon, afin de marquer le manque de place et les tensions. Des disputes en voix off, entre Stan et Darlène, plan sur Zito assis dans le canapé, entravé des cartons de déménagements, car il est la cause de ces disputes. Aucun plan large, que des plans serrés. Jamais deux personnages dans un même plan. Les protagonistes sont en opposition constante.

Rob COHEN met en scène par le cadre et le montage ses personnages, et met en avant par la bande-son, un insert l'objet, l'élément, le dialogue, le bruit qui fait avancer l'action. Jamais de plan large qui se succèdent en fondu ou répétitif comme le faisait Tom ZINNEMAN dans le précédent épisode. Les 2 méthodes sont bonnes.

Voilà pour les caractéristiques de ce réalisateur. C'est un de mes épisodes préférés à cause de l'humour. Et on montre ainsi le lien entre SWITECK et ZITO.

Laissez un commentaire sur Faits l'un pour l'autre
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font sept + quatre ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires
Produits dérivés
Vous avez aimé ?