Miami Vice Comics : interview Shannon Denton

Miami Vice Comics : interview Shannon Denton - Interview

Retour à "Articles"

Version française  |  English version

Suite à l'annonce de la prochaine publication au format digital de bande-dessinées issues de la franchise Miami Vice, et plus particulièrement de la série des années 80, l'équipe de DeuxFlicsAMiami.fr a souhaité en savoir plus sur les projets de la maison d'édition Lion Forge. C'est tout naturellement que nous avons contacté cette société basée aux Etats-Unis (bien entendu) à Saint Louis dans le Missouri. Et c'est tout aussi naturellement que nous avons reçu les réponses à nos questions. C'est Shannon Denton, responsable du projet chez Lion Forge qui nous a fait l'amitié de nous répondre. Voici donc, les réponses officielles de Lion Forge aux questions que vous vous posiez probablement, concernant ce projet, qui attise la curiosité de tout fan de Miami Vice...
 

DeuxFlicsAMiami.fr (DFAM) : Cette annonce de l'adaptation de 5 vieilles séries en Comics a été une réelle surprise. Comment tout ceci s'est-il passé ? Est-ce NBCUniversal qui a lancé ce processus ou est-ce l'initiative Lion Forge ?


Shannon Denton (SD) : L'accord avec NBCUNIVERSAL est quelque chose que nous avons activement recherché. Nous étions à la recherche des "licences nostalgiques" de notre jeunesse afin de les ramener à la vie. Nous sommes de grands fans de NBCUniversal et adorons leurs titres. Lorsque nous sommes entré en contact avec eux lors de la  Licensing Expo l'année dernière, nous en avons discuté et les choses se sont enchaînées depuis lors.

 

DFAM : Parmi toutes les séries réalisées dans les années 80, cinq vont être adaptées en Comics. Comment les avez-vous choisies ?


SD : Ces 5 licences étaient des séries avec lesquelles notre équipe a grandi, et que nous regardions, enfants, et nous voulions les voir revenir pour que la nouvelle génération les découvre et les apprécie.
 

DFAM : Concernant Miami Vice, nous savons que la sortie est prévue courant octobre, pouvez-vous nous en préciser la date ?


SD : Malheureusement, pas à l'heure actuelle. Nous n'avons pas de date de sortie officielle, bien que nous la planifions toujours pour début octobre.

 

DFAM : Quelle sera la périodicité des publications ?


SD : Pour le moment, nous prévoyons de rester sur un rythme mensuel, à l'image de ce qui se fait généralement sur les comics et les magazines (NDLR : de ce genre).

 

DFAM : Est-il envisagé une édition papier ?


SD : Nous espérons pouvoir éditer une version papier du comic Miami Vice, mais ce sera en édition limitée. Vraiment dans un esprit d'objet de collection.

 

DFAM : Est-il envisagé d'éditer les BD Miami Vice en plusieurs langues ? Peut-on espérer suivre ces aventures en français :-) ?


SD : En effet, nous explorons toutes les pistes possibles dans ce but. Nous adorerions voir sortir une version française. Des tonnes de BD incroyables et de créateurs géniaux viennent de France !

 

DFAM : Jonathan London, l'auteur, est décrit par le Miami Herald comme une véritable encyclopédie vivante sur Miami Vice. Quel est son "parcours de fan" ?


SD : Jonathan est un fan de cinéma. Il est trop jeune pour avoir regardé la série à l'époque de sa diffusion originale, contraiement à moi. Il y est venu en entendant les gens lui dire qu'il devrait vraiment découvrir la série, et a fini par en tomber amoureux. Miami Vice était un pont entre l'art et le divertissement. C'est le show à partir duquel la TV a utilisé tout son potentiel et ce medium n'a plus jamais été le même depuis.

 

DFAM : Selon le même article, l'histoire se situerait entre les saisons 1 et 2. Sur le plan scénaristique, quelques mois seulement séparent "Lombard" de "The Prodigal Son". Dans quelle mesure cette donnée temporelle a-t-elle été prise en compte ? Cela influencera-t-il le nombre de numéros ?


SD : Je crois qu'après une série comme 24, on peut assumer que nos héros puissent en faire plus dans une journée que nous pauvres mortels. Les comics nous permettent également d'étendre ou de contracter le temps, d'une façon qu'il serait difficile de tenir dans une série ou un film. Nous allons utiliser ceci à notre avantage. Donc, nous sommes conscient du court laps de temps, mais on ne sera pas pendu à une horloge imaginaire.

 

DFAM : Si plusieurs numéros sont envisagés, quelle forme aura le récit (plusieurs enquêtes, une seule scindée en épisodes ...) ?


SD : Un peu des deux. Bien sûr nous avons une trâme principale, mais chaque numéro laissera le lecteur avec le sentiment qu'il en a eu pour son argent en terme d'histoire...

 

DFAM : Si le nombre de numéro entre saison 1 et saison 2 est limité, la fin de l'épisode On connait la musique, a été très frustrante pour les fans... Verrons nous publiées un jour des histoires faisant la liaison entre les saisons 2 et 3 ? Entre les saisons 3 et 4 ? Entre les saisons 4 et 5? Post saison 5 ?


SD : Pour le moment, nous ne pouvons nous en tenir qu'à ce qui a été annoncé. Mais en tant que fan, disons juste que j'espère explorer toutes les avenues "du Vice de Miami" (et restez à l'écoute pour des détails futurs !).

 

DFAM : Selon un sondage réalisé par nos soins en mars 2012, plus de 50% des fans considèrent que la musique est l'ingrédient le plus marquant de la série. Les comics sont des oeuvres muettes, comment avez-vous pris en compte ce paramètre ?


SD : Je suis tout à fait d'accord ! C'était une partie importante du show. A l'époque de la musique digitale, il y a pas mal de stations Miami Vice que vous pouvez écouter en lisant la BD. A l'époque les playlists perso n'existaient pas (OK, ça existait, mais on appelait ça des mix tape). Donc je pense qu'il y a des moyens de ressentir ce qui ressortait de la musique. Mais en fin de compte, on est aussi sur un medium différent. En tant que spectateur vous ne pouviez pas non plus capter tout ce que proposait la série, et dans certains cas, avec les BD, vous aurez plus. Par exemple, à la télé, vous ne pouvez pas entendre ce que pense un personnage. Mais dans une BD, vous pouvez. De ce point de vue, je crois que la BD peut être une expérience plus interactive pour les fans.

 

DFAM : Dans le même ordre d'idée, la présence de Guests Stars ont contribué au succès de la série. Dans quelle mesure cette spécificité de Miami Vice se retrouvera-t-elle dans la version Comics ?


SD : Ce n'est pas comparable, parce que ça fait sens, d'un point de vue financier de payer des gens pour apparaître dans votre série. Pour nous, il nous faudrait négocier pour utiliser l'apparence des acteurs pour qu'ils "apparaissent" dans les livres. Je ne dis pas que ça n'arrivera pas, mais pour le moment, nous nous concentrons avant tout sur l'idée de faire une bonne BD.

 

DFAM : Nous sommes ravis d'apprendre que certains personnages laissés en retrait dans la série originale seront plus exploités. Qu'en est-il des personnages secondaires qui ont marqué ces deux premières saisons (trafiquants, délinquants etc.) ? Utiliserez-vous des personnages de la série originale dont l'interprète est aujourd'hui une star ?


SD : S'ils étaient dans la série originale, ils seront explorés dans le comic. Ca inclut tous les personnages récurrents. On s'éclate d'ailleurs vraiment avec ça...

 

DFAM : Quelles ont été les réactions des membres de l'équipe originale à l'annonce de ce projet ?


SD : J'aurais adoré dire que Philip Michael Thomas et moi-même nous sommes rencontrés mais je n'ai eu aucune interaction immédiate avec les membres du casting original. Si ça change, je vous le ferais savoir. Je suis un grand fan de Michael Mann, donc si je le rencontre un jour, TOUT LE MONDE le saura !

 

DFAM : Certains des acteurs se sont beaucoup investis dans leurs rôles. Avez-vous l'intention de les contacter afin de partager avec eux votre vision sur le personnage qu'ils ont incarné ?


SD : Ca pourrait être amusant d'en discuter avec eux, mais il y a une bonne partie de ces personnages qui a été définit dans les scripts originaux. Nous pouvons aussi nous appuyer sur leurs performances à l'écran. Donc on n'en a pas eu besoin pour le moment. Mais on accueillerait d'un bon oeil leurs propositions !

 

DFAM : Depuis 3 ans, l'Europe et Paris accueillent des réunions de fans sur cette série (French Twist Reunion). Saundra Santiago, Olivia Brown, Michael Talbott et John Diehl y ont participé. En avez-vous entendu parlé depuis les Etats-Unis ? Seriez-vous prêts à franchir l'Atlantique pour venir présenter votre travail aux fans lors d'une prochaine rencontre ?


SD : Personnellement, j'accepterais toute opportunité de visiter la France une nouvelle fois. Ca fait quelques années que je n'y suis plus retourné, mais c'est un pays incroyable peuplé de gens incroyables. Je sais que nos BD ne sont pour le moment disponibles qu'en anglais, mais on travaille dur pour les adapter dans plein d'autres langues. Donc qui sait ! Si vous pouvez me faire inviter en France, on pourra parler de tout ça de vive voix !

 

DFAM : Si les comics Miami Vice sont un succès, organiserez-vous des évènements spéciaux, comme des concours d'écriture de scenarii, ou proposerez-vous aux fans de gagner le droit de donner leur visage ) un personnage dans un épisode (par exemple) ?


SD : Comme la ville de Miami, nous cherchons à plaire. Pour le moment nous nous concentrons à faire un super livre, fidèle à la série. Le temps passant, vous découvrirez beaucoup plus d'interaction entre les fans et Lion Forge. Mais pour l'heure, on veut juste que les fans adorent Miami Vice autant que nous. Forge On !



L'équipe DeuxFlicsAMiami.fr tient à remercier Shannon Denton d'avoir bien voulu répondre à nos questions (de super réponses d'ailleurs), et Susan Mills de Wonacott Communications pour sa disponibilité et sa gentillesse.

 

Publié le 21 août 2013 à 17:36:08
22/08/2013 22:15:49 zitek

Excellente interview. Bonnes questions. Le rebond sur Paris est bien pensé.

23/08/2013 02:18:02 Zaq178

Très, très sympa ... et prometteur. Merci !!
"Miami Vice était un pont entre l'art et le divertissement" ... qui dit mieux ?

24/08/2013 18:59:50 DAYTONA_72

Super interview !
l'attente avant la sortie de la BD va nous parraître très très longue....

Laissez un commentaire sur Miami Vice Comics : interview Shannon Denton
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font neuf + zero ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires