Autour de Miami : beauté et glamour...

Autour de Miami : beauté et glamour... - Carnets de Manu

Retour à "Articles"

Contrairement à ce que beaucoup croient, toutes les scènes de Deux flics à Miami n’ont pas été tournées qu’à Miami Beach et Downtown Miami. Parfois, pour des raisons de décors naturels exceptionnels, l’équipe de tournage se rendait beaucoup plus loin. Par exemple, dans le téléfilm pilote, le bar sur la plage - où Leon Jefferson se fait tuer par Trini DeSoto - se trouvait en fait à une quarantaine de kilomètres de Miami, plus précisément à Fort Lauderdale. Même chose pour le dernier épisode de la saison 1, Lombard, dans le restaurant où dîne ce dernier. Quand Switek et Zito arrivent pour le sauver des tirs de deux tueurs, les extérieurs ont été tournés au restaurant Seafair (101 North Dania Beach Road) à Dania, petite station balnéaire à quelques dizaines de kilomètres de Miami.

Evidemment, ces déplacements entraînaient souvent des coûts supplémentaires pour la production. Les tournages en décors naturels coûtent plus cher que ceux en studio. Michael Mann a dû avoir quelques sueurs froides en voyant grimper la note. En même temps, connu pour être un homme perfectionniste, rigoureux et n’hésitant pas à prendre de risques, on se dit qu’il a bien mené sa barque, entourés de collaborateurs efficaces et d’une équipe technique qui lui vouait une admiration et un respect sans bornes.

Mettons-nous donc dans la peau de l’équipe de tournage, alignant les prises des vues et changeant de lieu rapidement. Après avoir quitté le quartier cubain Little Havana, redescendons la grande rue surnommée Calle Ocho pour retourner vers le pont de la baie de Biscayne (Biscayne Bay). Ce pont a la particularité de s’ouvrir en deux pour laisser passer des bateaux de grande taille. Voitures, piétons et cyclistes sont à l’arrêt, au son d’un "ding ding" durant plusieurs minutes. En cycliste averti, on attend patiemment et on redescend vers le Biscayne Boulevard. Ce vaste boulevard se situe perpendiculairement au centre de Miami et son tribunal, le Dade County Courthouse (voir aussi le carnet de voyage n°5).

Quand la mer se trouve à notre gauche (où se trouve également la Marina et le Bayside Market), nous avons le centre de Miami sur notre droite. On continue tout droit et on arrive sur Brickell Avenue, dans le fameux Financial District, le quartier des banques. Selon les guides touristiques, il y a près de 80 banques sur seulement quelques centaines de mètres ! A la fin des années 80, ce sont elles qui, en participant au blanchiment de l’argent de la drogue, ont paradoxalement permis à Miami de se rénover et d’investir dans de nombreux chantiers de construction (voir l’excellent documentaire Cocaïne Cowboys de Billy Corben). Quand on pense à tout le fric planqué dans ces banques, on rêve de devenir Robert De Niro dans le film HEAT (1996) de Michael Mann : quelques percées de coffre forts et à nous les millions ! Et finalement non car avoir Al Pacino sur le dos, vaut mieux pas…

C’est au numéro 800 Brickell Avenue que se trouve la Barnett Bank Centre, enfin se trouvait car depuis 1984, elle a changé de nom et est devenue la State Trust. C’est sur son entrée que s’ouvre le 8ème épisode de la saison 1 : Le grand McCarthy, quand Crockett et Tubbs poursuivent Izzy Moreno qui se cache à l’intérieur, sous une plaque de fer, avant d’être découvert. A l’extérieur, c’est dans une des rues adjacentes que Barbara Carrow, petite amie de lycée de Crockett, vivra ses dernières heures en compagnie de l’homme de main de Lombard, le gluant Vinnie DeMarco dans le 6ème épisode Le borgne, qui voit arriver le Lieutenant Castillo suite au décès de Lou Rodriguez, précédent chef de Crockett et Tubbs.

Barnett Bank Centre (1984-2016)
Barnett Bank Centre (1984-2016)

A part d’immenses builgings et tours de verre qui vous donnent l’impression d’être tout petit, il n’y a pas grand-chose à voir, ni grand monde dans les rues. On remonte donc Brickell Avenue pour poursuivre et près de 3 km plus loin, on tombe, sur notre gauche, sur le fameux Atlantis Condominium, vu dans tous les génériques de la série. Un immeuble atypique et à l’architecture moderne, contenant un jacuzzi en son centre et composé d’appartements valant plusieurs millions de dollars, situé au 2025 Brickell Avenue. Immense et imposant. Je voulais reproduire l’entrée, celle où le fameux tueur de Calderone, Ludovici Armstrong dit "L’Argentin", effectue son premier contrat en tuant deux malfrats à coups de fusils à pompe au début du 4ème épisode la saison 1 : Le Retour de Calderone - 1ère partie. Hélas, une dame assise au poste de garde m’en interdit l’accès. Avec mon sourire et ma gouaille, je la convaincs d’appeler sa supérieure qui descend et après avoir expliqué que je reproduis les mêmes cadrages que la série, bingo ! Les lieux n’ont pas tellement changé, à part la fontaine. Mais cela a l’air tellement petit en comparaison avec ce qui est vu dans la série ! Normal, l’équipe utilisait de longues focales pour donner un sentiment de grandeur alors que Miami est une des plus petites villes en taille des Etats-Unis.

Atlantis Condominum (1984-2016)
Atlantis Condominum (1984-2016)

On quitte les lieux satisfaits, le rictus de "L’Argentin" aux lèvres : on a shooté mais sans morts, le Canon EOS a fait le reste. En remontant toujours la Brickell Avenue, on arrive à un croisement à quatre branches. Sur la gauche, on part vers la continuation de la baie de Biscayne et son fameux parc naturel, le Bill Baggs State Park à Key Biscayne Island. Situé à une vingtaine de kilomètres de l’embranchement, il est facilement accessible en voiture, en moto ou à vélo. C’est la Rickenbacker Causeway. En 1984, on devait passer une sorte de péage autoroutier. De nos jours, les cabines sont toujours là mais on passe gratuitement. Crockett et Tubbs passèrent par là en trombe dans le 2ème épisode de la saison 1 Haut les cœurs. Mais encore en suivant, de nuit, le truand Albert Lombard dans le 22ème et dernier épisode de la saison 1 : Lombard.

Rickenbacker Causeway (1984-2016)
Rickenbacker Causeway (1984-2016)

Puis, en continuant tout droit, c’est tout au bout que se trouve le phare Bill Baggs. Historiquement, ce phare servait à avertir les Américains de l’arrivée des Indiens au 19ème siècle, durant les guerres indiennes. Cet endroit ne vous dit rien ? Pourtant, c’est là que Deux Flics à Miami a posé ses caméras à plusieurs reprises. Tout d’abord, toujours dans du 4ème épisode la saison 1 : Le Retour de Calderone - 1ère partie. Menacé d’être tué par "L’Argentin", Crockett y est placé sous surveillance policière, en compagnie de sa femme Caroline et de leur fils Billy. On y voit le fils du policier marcher le long de la jetée, un petit seau à la main avant que son père ne le prenne dans ses bras. Une des plus belles scènes de la série au son du mémorable Crockett’s Theme du génial Jan Hammer. C’est encore là qu’après avoir perdu la mémoire, Crockett – se prenant pour Burnett - tire sur Tubbs au début de la deuxième partie de l’épisode Les souvenirs.

Phare Bill Baggs (1984-2016)
Phare Bill Baggs (1984-2016)

Après avoir quitté le phare, on remonte les 20 kilomètres, repasse par le péage Rickenbacker Causeway et direction à gauche, vers les Vizcaya Gardens, non loin de Coconut Grove. Gardens ? Des jardins, me direz-vous. Oui mais pas n’importe lesquels. C’est dans une vaste demeure mélangeant divers styles architecturaux, une création excentrique due à un riche millionnaire au début du 20ème siècle, qu’ont été tournées plusieurs scènes avec le taciturne Lieutenant Castillo. Tout d’abord, dans le 2ème épisode de la saison 2 Qui vivra verra, voyant l’équipe du Miami vice Squad affronter de la sorcellerie Santeria. Durant son enquête, Castillo doit montrer patte blanche à un truand et être "analysé" par son sorcier. Dans un décor aux couleurs vertes, bleues et roses (rappelant quelque peu le clip Union of the Snake de Duran Duran à la même époque) ; Castillo avance de nuit vers le sorcier. Le lieu avait été fortement décoré, ajoutant vache, singe et serpent et des statues inquiétantes. L’occasion d’un face à face inquiétant au montage frénétique dans un épisode aux accents mystiques. L’escalier devant lequel passe Castillo n’a pas changé, les murs étant déjà érodés par le sel marin.

Vizcaya Gardens (1985-2016)
Vizcaya Gardens (1985-2016)

Le second épisode où l’équipe de tournage est revenue filmer aux Vizcaya Gardens est le 17ème épisode de la saison 2 L’échange. Quand le poète et rocker Leonard Cohen parle au téléphone avec l’espionne et terroriste Danielle, il se trouve en fait à l’intérieur de la maison et on voit les jardins derrière lui. Enfin, le troisième et dernier épisode tourné aux Vizcaya Gardens est le 6ème épisode la saison 4 La Mission. Castillo y parle avec un prêtre. J’ai eu du mal à retrouver l’endroit et pour cause, les monteurs ont inversé l’image ! Sans doute pour un meilleur rendu à l’image. En réalité, le petit escalier menant aux jardins se trouve à gauche et non à droite. Mais la force de Deux flics à Miami est aussi d’avoir su créer son propre univers, un Miami ressemblant au vrai mais qui, en même temps, s’en éloigne.

Vizcaya Gardens (1987-2016)
Vizcaya Gardens (1987-2016)

En quittant les magnifiques jardins Vizcaya, il suffit de suivre les panneaux indiquant Coconut Grove et après quelques courts kilomètres, nous y voilà déjà. Premier arrêt au 3067 Jefferson Street . C’est là que Crockett se prélassait dans la piscine avec sa petite amie architecte Brenda dans le 20ème épisode de la saison 1 Nul n’est immortel. Devant la porte d’entrée, Crockett découvrait le visage tuméfié de Tubbs, passé à tabac lors d’une surveillance car son équipier avait tardé à le rejoindre. C’est devant les marches que Crockett disait à Brenda que leur relation se terminait mais qu’il en garderait toujours un bon souvenir. C’est encore dans cette maison que Crockett frappe le rôdeur du très inquiétant 6ème épisode de la saison 3 Une ombre dans la nuit. De nuit, le flic s’appuie, dos contre le mur, devant les marches quand la police emmène en voiture l’étrange personnage. Hormis un peu plus de végétation ornant son fronton, l’endroit n’a pas trop changé et semble vide de ses occupants. Mais je ne me risque pas à aller jusqu’aux marches, sachant que les Américains ont le droit de vous tirer dessus si on va sur leur domaine. No trespassing...

Maison de Brenda (1985-2016)
Maison de Brenda (1985-2016)

Dans le centre de Coconut Grove se trouve le Coco center, une sorte de mini centre commercial chic où plusieurs scènes de Burn Notice, série d’espionnage plutôt sympa, ont été tournées entre 2008 et 2014. A seulement 500 mètres du centre se trouve une autre curiosité : le Barnacle State Park où on arrive vers une vieille maison datant de la fin du 19ème siècle, créée et habitée par Munroe, un des pionniers de Miami. Devant trône une belle pelouse d’environ 400 mètres de long sur 20 mètres de large. C’est là que Crockett fait justice lui-même en abattant l’infâme Hackman, truand ayant tué sa femme Caitlin lors d’un concert dans le 21ème et avant-dernier épisode de la saison 4 Délivrez-nous du mal, sorte de conclusion à la 1ère partie entamée dans la saison 3 avec le 11ème épisode Pardonnez-nous nos offenses (selon moi, ce dernier épisode figure parmi mon top 5 des meilleurs épisodes de toute la série). Au passage, on notera les références religieuses à la bible dans les deux titres de ces épisodes de haute qualité et marquants qui bouleverseront la vie de Crockett. Ce lieu m’a donné du mal car la première fois, il y avait une sorte de petite fête des artistes et plein de voitures s’étaient garées devant la maison. Deux jours plus tard, je me suis donc rendu une deuxième fois sur place pour l’avoir dégagé de tout véhicule et ne le regrette pas.

Barnacle State Park (1988-2016)
Barnacle State Park (1988-2016)

Il y a certainement encore d’autres lieux à Coconut Grove où la série a été tournée, notamment un cimetière dans le 7ème épisode de la saison 2 A qui le tour, évoquant la magie vaudou. Un guide touristique m’apprend que c’est là aussi qu’ont été tournées les scènes du cimetière avec les morts-vivants du vidéoclip Thriller de Michael Jackson mais le temps me manque pour aller voir et de toute façon, ce lieu ne me semblait pas plus marquant que ça. Laissons les morts tranquilles.

En quittant Coconut Grove et en faisant la boucle autour de Miami, je traverse d’autres quartiers comme Coral Gables, plutôt luxueux et le triste et pauvre Liberty City, croisant des gens pauvres et visiblement dans le désespoir. C’est cela aussi l’Amérique. Non loin de ce dernier quartier, où éclatèrent des émeutes très violentes au début des années 80, suite au meurtre d’un agent d’assurances noir par quatre policiers blancs finalement acquittés ; on arrive aux Greenwich Studios. Dans les années 80, on disait Ivan Tor Studios. C’est ici que toutes les scènes dans le commissariat (OCB : Organized Crime Bureau) ont été tournées dans le studio A (à droite sur la photo). Les portes sont ouvertes, je vais voir : rien à photographier, il n’y a que de grandes pièces vides, au parquet luisant. Tout le commissariat était un décor, disparu depuis maintenant plus d’un quart de siècle. Quelques scènes ont également été tournées dans un des studios, scène de tirs sur cibles mouvantes par Crockett dans le 21ème et avant-dernier épisode de la saison 1 : Evan ou encore celle où Crockett et Tubbs rencontrent l’indicateur Noogie dans le 3ème épisode de la même saison : Pas de panique. Contrairement à d’autres lieux comme les extérieurs, on ne sent pas les "fantômes du passé" imprégner les lieux. C’est juste un studio vide et sans âme.

Greenwich Studios (2016) Greenwich Studios (2016)
Greenwich Studios (2016)

En redescendant le Biscayne Boulevard, je prends le temps de m’arrêter près de la Freedom Tower (édifice brun clair), tour emblématique de Miami depuis sa naissance et située à Downtown Miami. C’est de là que le tueur "L’Argentin" cherchait à supprimer Crockett sur son yacht dans le 4ème épisode de la saison 1 : Le Retour de Calderone – 1ère partie. C’est là encore, non loin, que Crockett et Tubbs quittaient un quartier déshérité, composé majoritairement de SDF, à la fin du 18ème épisode de la saison 4 : L’insigne du déshonneur. Des travaux sont en cours et un ouvrier m’empêche d’aller plus loin. Quand je lui explique ma démarche, il me sourit et me souhaite plein de bonnes choses dans mon périple. Je dis merci, peux passer, prends mon cliché et puis m’en vais tout heureux.

Freedom Tower (1988-2016)
Freedom Tower (1988-2016)

Retour à Miami Beach, sans avoir oublié de passer d’abord par la fameuse Venetian Causeway. Une artère pour voitures d’environ 2 à 3 km et de style vénitien avec des motifs floraux sur les balustrades. C’est sur ce tronçon que Crockett poursuivait le violeur Arroyo dans le 9ème épisode de la saison 2 Le prix fort. Un fameux duel de voitures entre une Ferrari (certes fausse vu qu’il s’agissait d’une Corvette montée sur châssis de Ferrari) et une Lamborghini. C’est encore ici que Crockett apprenait au jeune Joey Harden les bases du métier de policier en infiltration dans le 11ème épisode de la saison 5 A contrecoeur.

Venetian Causeway (1985-2016)
Venetian Causeway (1985-2016)

Retour à Miami Beach et par un pur hasard, en me promenant près du Jackie Gleason Theatre of the Performing Arts (17th. Street à Washington Avenue), je tombe sur les empreintes des acteurs ! Les plus importants sont là : Don Johnson, Philip Michael Thomas, Edward James Olmos. Incroyable ! D’autant qu’aucun guide touristique ne les mentionnait… J’ai été touché par la Miami Vibe, les dieux des couleurs pastel étaient avec moi 😉

Quelque peu effacées par le temps, elles ont visiblement été réalisées vers la fin de la série. Pour Don Johnson, je lis la date du 19 février 1989, soit deux mois avant le dernier plan tourné, la série s’étant arrêtée en avril 1989. Don Johnson a de grands pieds pour 1m80 : je fais 1m98 et chausse du 46 et lui doit bien faire du 44 quand je mets ma chaussure dans l’empreinte de ses pieds, c’est à peine plus petit.

Empreinte de Don Johnson (2016) Empreinte de Philip Michael Thomas (2016) Empreinte de Edward James Olmos (2016)

Jackie Gleason Theater (2016)

Le lendemain, je quitte Miami, le cœur rempli de belles images, la peau bronzée comme Crockett et l’envie de revenir dès que possible, le temps de mettre un petit pactole de côté (5000 dollars pour 16 jours dans un hôtel moyen de gamme et en mangeant des fruits et sushi la plupart du temps). Un rêve devenu réalité pour un bonheur total !

Publié le 22 mai 2018 à 22:25:54
Laissez un commentaire sur Autour de Miami : beauté et glamour...
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font deux + zero ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires