15 choses que vous ne saviez pas sur Miami Vice

15 choses que vous ne saviez pas sur Miami Vice - Bonne lecture

Retour à "Articles"

Aucune série TV n'a définit les années 80 comme l'a fait Miami Vice. Durant 5 saisons sur NBC, de 1984 à 1989, le show mit en lumière Don Johnson et Philip Michael Thomas, sous les traits de Crockett et Tubbs, un duo de détectives de Miami-Dade, travaillant souvent sous couverture sur des affaires de drogue.

La série était véritablement un témoin de son époque, et eut une grande influence sur la mode et la culture de la fin des années 80. Les personnages préféraient les couleurs pastels, les vestes blanches par dessus des t-shirts, et autres vêtements de célèbres stylistes Italiens. Miami Vice popularisera aussi la "barbe naissante de 17 heures", et montrera des détectives de Miami portant des lunettes de soleil, bien des années avant Horatio Caine de CSI: Miami.

Bien des années après que la série Miami Vice ait quitté les écrans, un de ses producteurs exécutifs, Michael Mann, réalisa un reboot pour le cinéma, aussi nommé Miami Vice, et sorti en salle le 28 juillet 2006 [NDLR : sortie US]. Le film, résultat d'une production troublée et victime d'un bouche à oreille défavorable avant sa sortie, sera un semi échec au box-office, mais sera défendu par une petite, mais passionnée, frange de critiques et autres fans.

Pour commémorer les 10 ans de la sortie du film, et célébrer la série qui l'a inspiré, voici 15 choses que vous ne savez pas à propos de Miami Vice. [NDLR : l'article original a été publié en juillet 2016]

15 - Les "MTV Cops"

Miami Vice jouit d'un mythe fondateur pour le moins iconique : le fameux patron de NBCBrandon Tartikoff, au cours d'un brainstorming avec le co-créateur de la série Anthony Yerkovich, au début des années 80, aurait écrit une courte phrase sur un coin de nappe : "MTV Cops". Yerkovich le lisant, cela aurait constitué la base de la série, et reste serait l'histoire.

Cette histoire est tout à fait compatible avec la tendance des années 80 à baser ses séries TV et ses films les plus populaires, sur des concepts artistiques. Mais ce n'est pas toujours si simple. Si on en croit diverses sources, Tartikoff a bien écrit "MTV Cops" sur une nappe. Toutefois, Yerkovich, ancien producteur d'Hill Street Blues, travaillait déjà sur pas mal de concepts qui auraient pu donner naissance à Miami Vice, particulièrement un, racontant l'histoire d'un duo de flics de Miami aux prises avec le trafic de drogue. Cette idée était clairement dans les têtes à Hollywood à cette époque, notamment avec une autre histoire de drogue à Miami, Scarface de Brian De Palma, sorti en 1983.

Tartikoff, le légendaire patron, qui décédera d'un cancer en 1997, mérite tout de même quelques crédits, notamment pour avoir amené Miami Vice à l'antenne, tout comme d'autres séries de la NBC des années 80, également auréolées de succès. Mais l'histoire des "MTV Cops" était quand même assez  éloigné de la réalité de la génèse de la série.

14 - La série devait initialement être un film intitulé "Gold Coast"

Yerkovich, auteur de longue date pour l'une des séries policières les plus cotées du début de la décennie, Hill Street Blues, avait initiallement conçu Miami Vice pour être un film, qu'il avait intitulé à l'époque Gold Coast. Ayant visité Miami et passé du temps avec des policiers sous couverture, Yerkovich, décrira sa vision originale de la série dans une interview donnée à Time Magazine en 1985, comme étant un "Casablanca américain des temps modernes", prenant en compte le trafic de drogue, la grande quantité d'immigrants Cubains, et comment ils sont tous arrivés dans la région à cette époque.

Si vous associez principalement le côté créatif de Miami Vice avec Michael Mann, c'est parce que le réalisateur de Manhunter, Le Dernier des Mohicans et de Révélations, bien qu'il n'en fut pas le créateur, prit la charge de showrunner durant la première saison.

Yerkovich, qui écrivit aussi pour Starsky & Hutch, L'Amour du Risque, et la série policière d'Ed O'Neill Big Apple, semble aujourd'hui retiré du showbiz, même si son nom apparait au générique du film Miami Vice de 2006.

13 - La série bénéficia d'une équipe créative pleine de grands noms

L'équipe créative de Miami Vice, outre Yerkovich et Mann, comptait plus que quelques noms que vous connaissez. Dick Wolf, également vétéran d'Hill Street Blue, fut producteur de Miami Vice durant la saison 3, producteur exécutif au début de la saison 4, et écrira lui-même 15 épisodes de la série. Wolf crééra ensuite la franchise Law & Order [NDLR : New York Police Judiciaire,Section Criminelle, Unité Spéciale...], et plus tard la franchise Chicago [NDLR : Chicago Fire, Chicago PD...], le tout pour NBC. John Milius, le célèbre scénariste d'Apocalypse Now et réalisateur de L'Aube Rouge et Conan le Barbare, écrira un épisode bien connu de la 3e saison, intitulé Un Coup de Froid. Joel Surnow, qui écrira 9 épisodes de la série, en viendra à co-créer 24, tandis que Rob Cohen, qui dirigea 3 épisodes, réalisera le premier volet de la saga Fast & Furious. Abel Ferrara, qui réalisera Bad Lieutenant, dirigea 2 épisodes en 1985.

Un autre contributeur clé fut le compositeur Tchèque Jan Hammer, qui composa le thème de la série, et toute les musiques des 4 premières saison, avant d'être remplacé par Timothy Truman pour la 5e.

12 - Quelques grands noms étaient en course pour jouer Sonny Crockett

Don Johnson, qui avait eu quelques difficultés dans sa carrière à la TV depuis plusieurs années, jouant dans de nombreux pilotes de séries finalement pas produites, sera finalement choisit pour interpréter le rôle principal de Sonny Crockett, qu'il campera durant les 5 saisons de la série. L'acteur, père de l'actrice de 50 Nuances de Grey, Dakota Johnson, jouera également dans Nash Bridges et apparaîra dans une saison de Eastbound and Down.

Cependant, avec que Johnson ne soit choisi, de nombreux grands noms furent envisagés pour le rôle, parmi lesquels Gary Cole, Jeff Bridges et Nick Nolte. Les deux derniers déclinèrent, au vue de leur carrière ciné relativement chargée à cette époque (suite respectivement à Tron et 48 Heures), et Cole, finira par apparaître dans un épisode de la saison 2, sous les traits d'un personnage nommé Jackson Crane. Cole dira dans une interview plusieurs années plus tard : "Je me rappelle juste avoir passé un bon moment de 10 jours à Miami". La star de CHIP's, Larry Wilcox, sera également un temps envisagé pour le rôle.

Yerkovich devait particulièrement aimer le nom de "Sonny Crockett", puisqu'un personnage du même nom mais sans aucun lien, sera interprété par l'acteur Dennis Burkley, durant 4 épisodes d'Hill Street Blues, quelques années avant le début de Miami Vice.

11 - La série était majoritairement filmée dans des lieux du sud de la Floride

La chaîne et la production avaient initiallement prévu de tourner la plupart des plans de Miami Vice à Los Angeles, avec occasionnellement de plans tournés à Miami. Mais en fin de compte, la décision a été prise de tourner la série dans la région de Miami, et la production a été coincée là pour l'intégralité des 5 années de tournage.

Le district de South Beach - qui était bien plus un secteur décrépit dans les années 80 qu'un coin glamour tel qu'il est aujourd'hui - était un des lieux préférentiel de tournage, au même titre que les divers hôtels Art Deco, et que le bas d'Ocean Drive. De temps en temps, la série ira tourner dans d'autres coins de la région de Miami, comme par exemple dans le Comté de Palm Beach.

Quelques scène d'intérieur seront filmées au Greenwich Studios de Miami. Le site Miami Vice Locations est parvenu à identifier de nombreux lieux vus dans la série, et à nous dire ce qu'ils sont devenus depuis.

10 - "In The Air Tonight" de Phil Collins figure dans le premier épisode

Le pilote de la série propose une très fameuse séquence mise en musique avec le titre pop classique de Phil Collins, In The Air Tonight, ouvrant ainsi la voie à une façon d'utiliser les titres populaires à la télévision, toujours utilisée aujourd'hui. La chanson de Collins, sortie en 1981, était son premier tube en solo depuis sa séparation d'avec Genesis. Collins continuera de contribuer à la musique de la série avec d'autres titres, dont Take Me Home, et il fit même une apparition en tant qu'acteur au cours de la saison 2.

In The Air Tonight fut utilisé une seconde fois durant la 4e saison, pour l'épisode Une balle pour Crockett, structuré comme une sorte d'hommage à la chanson utilisée dans le pilote. Un groupe nommé Nonpoint contribua à la bande-son du film Miami Vice de 2006 avec une reprise d'In The Air Tonight. Bien entendu, cette reprise ne valait pas la version originale, mais en même temps, comment l'aurait-elle pu ?

9 - Miami Vice fut le premier TV Drama à gros budget

NBC a alloué un plus gros budget pour Miami Vice que ce que qui se fait habituellement à la télévision dans les années 80 - dont une grande partie était affecté aux droits musicaux, à raison de 10 000 dollars par épisode.

En plus de l'usage intensif de la musique de Phil Collins, Miami Vice utilisa des chansons d'artistes tels que Glenn Frey, Tina Turner, Roxy Music, Jackson Browne, Sheena Easton (qui joua dans une saison de la série), et beaucoup d'autres. Un album reprenant la bande-son fut sortie, en trois volumes, plus quelques compilations best-of. Chacune d'entre elle comportait à la fois les titres les plus populaires et les compositions instrumentales de Jan Hammer. Le premier volume de la bande-son fut classé n°1 du Billboard [NDLR : l'équivalent du Top50 américain] pendant plusieurs semaines de fin 1985 à début 1986.

Bien entendu, au delà de la musique, la production dut également payer pour toutes ces voitures hors de prix et les costumes de designers, même s'ils n'expliquèrent jamais réellement comment des policiers pouvaient se permettre de tels agréments.

8 - La star Philip Michael Thomas a inventé le terme "EGOT"

Avant d'incarner Ricardo Tubbs, Philip Michael Thomas était avant tou un inconnu dont le principal fait d'arme était un rôle dans un film de 1976, intitulé Sparkle. Outre son travail sur Miami Vice, Thomas est aujourd'hui connu pour avoir inventé le terme "EGOT", un acronyme pour les 4 récompenses majeures du showbiz U.S (Emmy, Grammy, Oscar, et Tony). Durant une interview pour Associated Press, alors que Miami Vice était toujours diffusé, Thomas annonça que son but était de gagner les 4 récompenses au cours des 5 années suivantes, et d'être en mesure de faire graver ces 4 lettres sur un collier en or.

7 - La série est truffée de guest stars célèbres

 

Comme la plupart des séries policières, Miami Vice offrait de nombreuses opportunités pour des guests d'un épisode, de jouer des criminels, des informateurs ou autres personnages de passage, mais aussi d'autres personnages apparaissant pour des arcs plus longs.

Parmi les guest récurrents, on compte la légende Blaxploitation Pam Grier. Jimmy Smits, campa le partenaire de Crockett qui meurt dans le premier épisode, avec Mykelti Williamson qui apparait également dans cet épisode en informateur.

Miami Vice fut une chance de première apparition en guest pour nombre d'acteurs, qui deviendront plus célèbre dans les années suivantes. La liste des futures stars - Bruce Willis, Ed O'Neill, Julia Roberts, Ving Rhames, Liam Neeson, Ben Stiller, Chris Rock - est virtuellement sans fin. Il y avait aussi une place dans le casting pour les athlètes (Bill Russell, Roberto Duran), les businessmen (Lee Iacocca), les musiciens (Willie Nelson, Little Richard, Miles Davis, Leonard Cohen, Fankie Valli ou Gene Simmons), et même pour les figures politiques (G. Gordon Liddy, était une figure du Watergate, avant de se réinventer une carrière d'acteur dans les années 80).

6 - Certains acteurs ont joué plus d'un personnage dans la série

John Leguizamo, le comédien et acteur qui continue de beaucoup travailler aujourd'hui, fit une apparition dans les 2e et 3e saisons de Miami Vice sous les traits d'Orlando Calderone, le fils du baron de la drogue Esteban Calderone. Il apparaîtra également dans la saison 5 de la série dans la peau d'un personnage complètement différent, Angelo Alvarez. L'acteur Colombien continue à ce jour d'interpréter des rôles ayant attrait au trafic de drogue, apparaissant le mois dernier [NDLR : en juin 2016] en flic infiltré dans The Infiltrator.

Stanley Tucci (photo ci-dessus) joua également plusieurs personnages dans Miami Vice. Dans un épisode de la saison 3, il joua le rôle d'un père adoptif, se faisant intimider par un avocat pour ne pas témoigner. Il en vint à incarner un chef de gang au cours de la 4e saison. Fait quelque peu invraisemblable, Tucci se trouve aujourd'hui à la 17e place des acteurs avec les plus gros box-ofice cumulés, avec plus de 3 milliards de dollars de recettes, une performance due principalement à sa présence dans les multiples films Hunger Games et Transformers.

Giancarlo Esposito, un autre acteur qui incarnera un baron de la drogue dans Breaking Bad, jouera en fait 3 rôles différents dans Miami Vice : un dealer de drogue dans la première saison, un tueur dans un autre épisode de la saison 1, et encore un autre trafiquant de drogue dans la saison 2. Et Ving Rhames à plusieurs reprises aussi, la première en SDF durant la saison 1 et en trafiquant d'armes dans la saison 4.

5 - Don Shula, coach des Miami Dolphins durant les années 80, n'a jamais entendu parlé de la série

C'est l'une des anecdotes du monde du football américain la plus amusante, et il se pourrait bien que ce soit vrai. Au cours des années 80, une rencontre entre les Don de Miami fut organisée, entre Don Johnson et Don Shula, le légendaire coach NFL qui dirigea les Miami Dolphins durant la décennie.

Si on en croit un compte-rendu écrit par Terry Larimer pour Allentown Morning Call, c'est ce qui en est ressorti. Johnson vint assister à un entraînement des Miami Dolphins et fut présenté à Shula. Ainsi fut-il présenté : "Coach, je vous présente Don Johnson de Miami Vice". "Honoré de vous rencontré", dit Shula à Johnson, "Vous faîtes vraiment du super boulot les gars".

Oui, Shula pensait que Johnson était un vrai flics de la police de moeurs de Miami. Cette histoire est généralement racontée pour montrer à quel point Shula était tellement concentré sur le footbal américain, qu'il en arrivait à ignorer l'exitence d'une série télé ultra populaire, qui se déroulait et était tournée dans sa propre ville. Shula finira par s'ouvrir au monde, une fois à la retraite, en ouvrant une chaîne de restaurant-grill haut de gamme, du genre de ceux qui auraient pu voir Crockett et Tubbs y diner de temps en temps.

4 - Miami Vice dispose de 2 adaptations en comic book distinctes

Des années après avoir quitté le petit écran, Miami Vice fut adapté en 2 séries de bande-dessinées. Elles furent publiées après la signature d'un accord entre NBC Universal et Lion Forge Comics, pour adapter plusieurs vieilles séries en bande-dessinées.

Miami Vice #1, écrit par Jonathan London, et illustré par Geanes Holland et Carl Reed, fut publié début 2014, et se déroulait entre les saison 1 et 2 de la série Miami Vice. Cette sortie fut suivie en mars 2015 par celle de Miami Vice Remix #1, toujours sous la direction de Lion Forge Comics, et cette fois écrit par Joe Casey, dessiné par John Mafood, et mis en couleur par Justin Stewart. Cette dernière adaptation était un peu plus lointaine de l'univers initial de la série, puisque Crockett et Tubbs y rencontrèrent notamment des morts-vivants.

Une autre série comique, Hamster Vice, fit ses débuts en 1986. Il s'agissait d'une parodie de Miami Vice, dans laquelle les personnages de flic étaient des hamsters.

3 - Le film Miami Vice était l'idée de Jamie Foxx

Si vous pensiez que Michael Mann a passé deux décennies à essayer d'adapter son ancienne série TV pour le cinéma, et bien, ce n'est pas exactement comme ça que ça s'est passé... Jamie Foxx, qui avait interprété en 2001, Drew "Bundini" Brown, dans Ali, le biopic de Mann sur Mohammed Ali, aurait donné l'idée à Mann d'adapter Miami Vice au cours d'une soirée promotionnelle.

Le film sera finalement produit par Universal, avec Colin Farrell en tant que Crockett et Foxx en tant que TubbsJustin Theroux, Ciarán Hinds et Gong Li compléteront le casting. Mann écrira et réalisera, tandis que Yerkovich aura droit à son "basé sur" au générique de fin.

Le film Miami Vice n'était pas un film "d'époque", et par conséquent ne reprenait pas beaucoup d'élément vintage des années 80, avec lesquels la série était associée, particulièrement les vêtements pastels et la musique pop de l'époque. Il inclura cependant de nombreux plans tournés à Miami même.

 

2 - Le film a une réputation mitigée

La réputation du film Miami Vice a fluctué au fil du temps. Il eut notoirement une production troublée, même sans prendre en compte le temps perdu en raison de l'ouragan Katrina, et de deux autres ouragans majeurs qui eurent lieu pendant le tournage à l'été-automne 2005. Des événements négatifs à propos du film ressurgirent à plusieurs reprises dans la presse au cours du tournage, parmi lesquels des comptes-rendus divers de comportement perturbateur de la part d'une ou des deux co-stars du film.

Le film en arriva à avoir des critiques plus que mitigées, et ne détient aujourd'hui que 47% de notes positives sur Rotten Tomatoes. Toutefois, une minorité bruyante de critiques défendra le film, dont Manohla Dargis du New York Times, et les avis anticonformiste des pro-Miami Vice sont monnaie courante sur les sites de cinéma, particulièrement à la période de l'anniversaire du film.

Le film Miami Vice est sorti en juillet 2006, et rapporta 63,4 millions de dollars au box office U.S, dont 25,7 millions lors du week-end de sa sortie. Mais il fera mieux à l'étranger avec un chiffre de 163,7 millions de dollars à travers le monde.

1 - Un reboot a été de temps en temps envisagé, mais ça ne s'est jamais fait

[NDLR : une fois encore resituons le contexte de cet article, écrit en 2016 : le reboot de Miami Vice mené par l'équipe de production de Fast and Furious n'était pas encore à l'ordre du jour]

De temps en temps, il y a des rumeurs de reboot de Miami Vice. La dernière en date, en 2014, avec une actu de Latino Review, qui annonçait qu'Universal envisageait un retour de Miami Vice, avec un nouveau film, et cherchait un scénariste - probablement sans que Michael Mann soit concerné. Mais il n'y eut jamais un autre mot sur un tel projet après cela.

En février, un site nommé Culture of One World, parla de rumeur autour d'un reboot de Miami Vice, mais s'est en fait révélé être une simple apparition d'Olivia Brown, membre du cast original, au Miami International Boat Show, aux côtés d'un ancien bâteau de la série, et au fait que l'organisation utilisa le Miami Vice Theme.

Il n'y a aucune raison à ce jour de penser qu'un reboot est en développement pour aucune chaine ni aucun studio. Mais dans de bonnes circonstances, ça pourrait fonctionner, probablement avec une autre série TV. La clé, selon vous ? Le faire en série d'époque - avec les fringues et la musique des années 80. Un truc dans le genre de cette pub pour la marque d'alcool Baccardi & Cola.

Par Stephen Silver

Publié dans sa version originale sur Screen Rant, le 22 juillet 2016.

Traduction : DeuxFlicsAMiami.fr

Publié le 11 novembre 2017 à 17:00:00
Laissez un commentaire sur 15 choses que vous ne saviez pas sur Miami Vice
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font sept + huit ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires