Grumman G-73 Mallard

Grumman G-73 Mallard

Retour à "Les avions"
Marque Grumman
Catégorie Hydravion
Année 1946-1951

Histoire du Grumman G-73 Mallard

Grumman G-73 Mallard (1964)
Grumman G-73 Mallard (1964)

Le Grumman G-73 Mallard est un avion amphibie bimoteur moyen, produit de 1946 à 1951 par la firme américaine Grumman. Se basant sur le succès des modèles Goose et Widgeon, Grumman développe le Design 73, le plus gros modèle de Mallard, pour l'usage commercial. Dans sa conception, Grumman conserve un certain nombre des spécificités du plus petit modèle de la gamme, tels que les moteurs jumeaux radiaux, les hautes ailes avec volets flottants, les trains d'atterrissage rétractables et une grande queue droite. Contrairement à son prédécesseur, le Mallard disposera d'un train d'atterrissage à 3 roues, d'une coque renforcée et de réservoirs à carburant en bout d'aile.

Le prototype du G-73 Mallard effectue son premier vol d'essai le 30 avril 1946, tandis que le premier exemplaire produit entrera en service en septembre de cette même année 1946. Conçu pour un trafic aérien régional, avec 2 pilotes et 10 passagers, plus particulièrement pour relier de petites bases nautiques, pour des voyages de ville à ville sur la côte est des Etats-Unis, les ventes d'avions en surplus de l'après-guerre et la disponibilité d'aéroports plus petits ont limité le potentiel du marché. Un certain nombre de transporteurs aériens ont vraiment utilisé le Mallard dans son rôle original, notamment Tahiti-Hawaii Airlines et Pacific Western Airlines (Canada). La plupart des Mallards produits furent utilisés dans un cadre professionnel, pourtant au début des années 50, l'un de ses utilisateurs les plus en vue en Europe était Aga Khan, un particulier.

La fin de sa production coincidera avec la mise en service du SA-16 Albatross, avion amphibie de plus grande taille. Lorsque Grumman met fin à sa production, il existe 59 exemplaires de l'avion à travers le monde.

Au cours des années 70, le G-73 Mallard bénéficie d'un regain de vitalité lorsque la société Frakes Aviation remplace les moteurs de quelques modèles, par des turbines Pratt & Whitney Canada PT6A, et augmente la capacité de l'avion à 17 passagers, pour en faire des "Turbo Mallards". Aujourd'hui, seuls 32 Mallards restent en état de voler selon la législation américaine. Beaucoup de ceux qui restent continuent de voler un peu partout autour du globe.

Le G-73 Mallard attire de nouveau l'attention quelques décennies plus tard, lorsqu'un modèle Turbo Mallard se crache dans la baie de Miami le 19 décembre 2005. Appartenant à la compagnie Chalk's Ocean Airways, le crash du vol 101 coûte la vie à 18 passagers et aux deux pilotes, et met fin à la durée record de voyage sans pertes humaines que la compagnie maintenait à 0 pertes depuis sa création en 1917. L'accident sera provoqué par le détâchement de l'aile droite du fuselage, du à la corrosion. L'avion N2969 avait été produit 58 ans plus tôt. En 2007, quelques mois après la publication du rapport de l'Agence Nationale de la Sécurité des Transports, la compagnie Chalk's Ocean Airways mettra fin à son activité.

La société Grumman, quant à elle, mettra fin à son activité en 1994.
 

Le Grumman G-73 Mallard et Miami Vice

Grumman G-73 Mallard (1984)

Les Grumman G-73 Mallard vus dans la série étaient des appareils de la compagnie Chalks International Airlines. La première apparition d'un de ces appareils a lieu lors des dernières secondes du générique du pilote de la série. On le reverra en toute fin d'épisode, puisque c'est à bord d'un Grumman G-73 Mallard de la compagnie Chalk's que Calderone s'enfuira de Miami, poursuivi par Crockett et Tubbs.

Calderone s'échappe à bord d'un Grumman G-73 Mallard (1984)

Si l'embarcadaire de Chalk's apparait à plusieurs reprises au cours des 5 saisons de la série, le Grumman G-73 Mallard n'apparait pas à chaque fois. On notera toutefois des apparitions remarquées, à chaque fois dans le cadre de scène de courses poursuites tendues, visant à empêcher l'évasion de criminels.

Ainsi, au cours de la saison 2, dans l'épisode Un aller simple, Crockett, Tubbs, Switek et Trudy sont lancés à la poursuite de Philippe Sagot, venu sur l'embarcadaire de Chalk's pour fuire Miami, lorsqu'un Grumman G-73 Mallard coupe la route de la Daytona de Crockett.

Ferrari 365 GTS/4 Replica vs Grumman G-73 Mallard (1986)

Au cours de la saison 4, dans l'épisode Une partie mortelle, pour une scène finale sous tension, où les membres de l'OCB sont contraint de laisser s'échapper Guerrero (Tony Plana) à bord d'un des appareils de Chalk's.

Ernesto Guerrero s'échappe à bord d'un Grumman G-73 Mallard (1988)

Jusqu'à la fin de la série, les Grumman G-73 Mallard de Chalk's feront des apparitions dans la série. Pour preuve, lors du dernière épisode, La dernière aventure, Crockett et Tubbs feront feu sur un de ces appareils pour empêcher l'évasion (une de plus) du Général Borbon, dirigeant du Costa Morada, petit pays sud-américain. Cette ultime tentative de faire respecter la loi amènera à cette fameuse scène où les deux policiers jetteront leurs plaques aux pieds des fédéraux venus le menacer de mettre fin à leurs carrières...

Crockett et Tubbs tirent sur le Grumman G-73 Mallard du général Borbon (1989)
 

Anecdotes

Plusieurs Grumman G-73 Mallard de la compagnie Chalk's apparaîtront dans la série Miami Vice. Dans le pilote (évasion de Calderone) et dans l'épisode Une partie mortelle, c'est l'avion N2969 qui fut utilisé. Pour les besoins de l'épisode Un aller simple, c'est l'avion N2974 qui fut utilisé.
 

Crédits photos :
- NZ Civil Aircraft - http://nzcivair.blogspot.fr
- Universal - 1984-1990

Laissez un commentaire sur Grumman G-73 Mallard
Enregistrement en cours...
Pseudo *
E-mail
Site
Commentaire *
 
Calcul anti-spam *

Combien font cinq + zero ? (Résultat en lettres - Ex : neuf + huit = dix-sept)
* Champs obligatoires
Produit dérivé
Vous avez aimé ?